P1090229

Sans_titre_1

Ce matin, on se lève tranquilou... Faut bien récupérer des 31h de voyage. Franchement, on a super bien dormi ! Cet hôtel est vraiment bien, calme et très agréable.
On se prépare doucement, et à 8h30 on est en bas pour le petit déjeuner (je vous j'avoue que j'adore les petits déj quand on est en voyage... chez moi je m'en fais pas de si gros ^^). Je choisi dans le buffet, des nouilles sautées, des oeufs brouillés et du bacon.
Puis on décide d'aller un peu découvrir l'hôtel et faire un petit peu de net, pour prévenir tout le monde qu'on va bien.
Vers 10h, Gun, notre guide, nous rejoins. Il nous propose d'aller voir une maison balinaise. Nous montons donc à bord d'un nouveau bus (on va pas arrêter d'en changer, et aucun n'aura grâce à nos yeux lol).

P1090157 P1090155

P1090159 P1090161

P1090165 P1090169

P1090174 P1090163

On roule donc direction une maison balinaise située toujours à Ubud.
Ubud est une kelurahan (commune) de la province de Bali en Indonésie. La ville a d'abord été une source importante de plantes médicinales et des plantes. Le nom d'Ubud vient du mot indonésien ubad, qui veut dire médecine. Ubud est située au centre de l'île de Bali, entre les rizières et les ravins escarpés.
Premier constat, quand on arrive, c'est que les vendeurs sont beaucoup moins agressifs et pressants qu'au Vietnam, un non leur suffit.
On rentre donc dans la cours. Avant de pénétrer, on peut voir sur une petite plaque à l'entrée, plusieurs détails. Tout d'abord le nom du village, puis le nombre d'hommes (pria) et de femmes (wanita) et enfin le nombre total de personnes(jumlah) habitant la maison.
Une fois dans la cours, on rencontre une famille où l'homme (le patriarche) est un sculpteur sur bois. Et les femmes font une des choses les plus importantes pour les balinais... des offrandes !
Les offrandes sont vraiment importantes pour les Balinais, c'est un rituel religieux, qu'ils font matin et soir. Les femmes préparent des paniers avec des fleurs, du riz, de l'encens... C'est joli, car tout est manuel. Ils les placent donc à l'entrée, soit à même le sol, soit sur des petits emplacements prévus à cet effet. Car faut pas se formaliser, une fois l'offrande déposée, les animaux (chiens, coqs...) viennent y faire leur festin.
Nous visitons donc la maison typiquement balinaise. Elle doit obligatoirement posséder un temple. Mais celui ci ne doit pas être trop petit mais non plus trop grand (trop présomptueux). On passe également devant la cuisine. Par contre, je suis vraiment impressionnée par le nombre d'animaux dans cette maison. Des chiens, des coqs, des oiseaux en tout genre... ça en fait du monde lol.

P1090178 P1090179

P1090181 P1090187

DSC03174 DSC03175

Nous partons ensuite vers une fabrique de bois. Bali est une île où la créativité y est impressionnante. La sculpture sur Bois est très dévellopée. Ils y a plusieurs sortes de bois, celui qui m'a le plus plu et le plus intrigué c'est le bois de crocodile. Egalement appelé "panggal buaya", ce qui signifie littéralement "dents de crocodile". Son nom est tiré de l'aspect que possède son écorce et qui ressemble aux dents du crocodile. Ils adorent refaire des animaux, et surtout leur couple de Roméo & Juliette à eux : "Jayaprana and Layonsari"
Bon personnellement, je n'ai rien acheté, mais j'ai trouvé pas mal de choses très jolies.

P1090193 P1090194

Nous reprenons le bus, pour rejoindre le Mont Batur. Nous faisons à peu près 1h de route.
Le Batur est un volcan (gunung) de l'île de Bali, en Indonésie. Il est constitué d'une vaste caldeira, dans laquelle de nouveaux cratères ont vu le jour, et qui contient le lac du même nom. Le cratère actif est supérieur au bord de la caldeira et s'élève à 1 717 mètres d'altitude. La première éruption historiquement datée remonte à 1804, depuis de nombreuses sont survenues, la dernière en 2000.
Nous prenons pas mal de photos, puis nous allons manger dans un restaurant panoramique "Lake View". Même si la bouffe n'est pas transcendante (par contre y a du choix !), l'emplacement est superbe ! Nous avons mangé avec vu sur le volcan et sa caldeira, c'était splendide. Puis par contre leur mango juice

P109020b8_Panorama

P1090204 P1090219

P1090212 P1090213

P1090214 P1090220

Une fois bien rassasié, nous partons direction le temple Besakih. Le temple de Besakih est un temple hindouiste situé près du mont Agung, dans l'Est de Bali, en Indonésie. C'est le plus grand temple et le plus vénéré. Celui ci est dédié aux trois grandes divinités hindoues, que sont Brahma, Vishnu et Civa. Le sanctuaire se compose d'une série de terrasses sur lesquelles s'élèvent plusieurs temples composés eux mêmes de nombreux autels. L'escalier de l'entrée possède sur sa droite une série de statues représentant le mal aux figures patibulaires, et à sa gauche des statues des esprits du bien.
Ce qui m'a un peu fait bizarre au début, c'est que toutes les statues sont habillées, comme si elles aussi portaient un sarong. Bon j'avoue que Gun nous a expliqué les significations des couleurs... mais je ne m'en rappelle plus. On visite donc tranquillement ce lieu, pourtant au départ vu le nombres d'enfants qui voulaient nous vendre des cartes postales, je me suis dit "Ouille ça va pas être facile de s'en défaire". Et finalement après leur avoir dit non deux fois, ils passent aux autres.
La visite de ce magnifique temple en pierre noire se termine. En rejoignant le bus, on en profite pour prendre quelques sarong. Je vus le dit, j'aime toujours pas "marchander", donc je laisse Drine faire pour moi.

P1090224 P1090226

P1090231 P1090232

P1090234 P1090236

P1090242 P1090243

P1090245 P1090247

P1090271 P1090270

Nous retournons sur Ubud, pour assister à un spectacle de Danse Balinaise.
Alors que seuls les hommes jouent dans les orchestres de gamelan (étranges xylophones) les acteurs des drames dansés sont des femmes et des hommes interprétant un large éventail de rôles en personnifiant parfois des animaux (autrefois, seuls les hommes dansaient).
Les danses balinaises sont et demeurent sacrées, toutefois des représentations écourtées sont données pour les touristes. Ces spectacles sont à voir. On peut dire que les danses balinaises sont plutôt du théâtre dansé.
Chaque danse est différente mais raconte toujours une histoire de démon, de dieux, de guerriers, de prince et princesse.
Les costumes sont divinement décorés et les gestes sont majestueux.
Sincèrement, c'était vraiment pas mal comme spectacle... bon un peu effrayant par moment. Les démons ne sont pas très beaux, et les danses de transes avec les yeux qui roulent vraiment impressionnant. La musique est toujours spéciale aux oreilles des "européens". D'après Gun c'est parce que la note Fa n'existe pas dans les partitions balinaises.

P1090317 P1090313

P1090322 P1090359

P1090425 P1090443

Après ce spectacle, nous allons passer une très bonne soirée dans un petit resto local.
Au menu, soupe d'haricot rouge, le fameux Bebek Tutu (c'est un juteux canard aux épices et à la citronnelle préparé dans des feuilles de bananiers pendant 48 heures) c'est vraiment très bon et en dessert des Dadar Gulung (crêpes vertes au sucre de palme et à la noix de coco râpée) alors ça ce fut la révélation gustative du voyage !!! J'en raffole pourtant je ne suis pas souvent sucré, mais alors là, une tuerie ce dessert !

P1090448 P1090450

P1090451

Nous rentrons à l'hôtel après ce délicieux repas, il est un peu plus de minuit. On se couche car demain faudra pas trop tarder c'est matinée vélo à 8h30 on va rire !

04t069xh

Photos : By me
Didy