34570671

" Le Bonheur n'est réel que partagé "

Critiques_Cin_

133_63236Synopsis : Tout juste diplômé de l’université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l’existence confortable et sans surprise qui l’attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui.
Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres.
Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s’aventurant seul dans les étendues sauvages de l’Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.


Comme je l'avais précédemment écrit sur ce blog, je n'avais pas trop accroché au livre et je languissais de voir ce que le film pouvait donner, pour voir si je pouvais avoir une nouvelle opinion de ce récit.
Et effectivement le livre n'a rien avoir avec le film...

34571606

Alors que le livre oublie les sentiments, Sean Penn arrive à les faire passer rien que dans les yeux d'Emile Hirsh. On reçoit toute la beauté de la nature en pleine figure et l'on peut comprendre que Christopher McCandless a voulu voir ce que la nature avait à lui donner.
Sean Penn réussi à capter dans l'œil de sa caméra tout le potentiel que pouvait offrir l'histoire de ce jeune homme de 22 ans, fraîchement diplôme, promis à un grand avenir qui a préféré partir vers les contrées sauvages de l'Alaska. Il signe une réalisation magnifique qui nous transporte hors de notre fauteuil sans aucune difficulté.
Accompagnée d'une BO transcendante signée Eddie Vedder, ce film est une véritable ode à la nature, aux superbes paysages, aux étendues sauvages et à la liberté.

34571747

Coté acteur, Emile Hirsh est parfait... il paraît si sensible, j'adore la scène où il contemple des élans... Magnifique, ce jeune acteur arrive à faire passer beaucoup de choses rien que dans son regard, là ou s'est encore plus fort c'est qu'il y a très peu de dialogue et pourtant tant d'émotions et de sentiments à faire ressentir ! Emile Hirsh est criant de vérité, Il fait pour moi, maintenant, partie de ces acteurs à suivre n'importe où...
J'ai aussi un vrai coup de coeur pour le personnage du vieux Ron Frantz (joué par Hal Holbrook), je le trouve si attachant.

34571761

Bien sur la fin est tout aussi tragique que celle du film, mais malheureusement on ne l'imagine pas autrement.
Ce film bouleversant, nous laisse le soin de réfléchir au vrai sens de la vie... Que l'on aime ou pas on ne peut qu'en sortir marqué par cette œuvre qui mélange poésie et philosophie tout ça en 2H et quelques qui passe comme des minutes...

34571773

Critique_du_livre9sur10

04t069xh

Photos : Allociné
 Didy