url

" Je ne suis qu'un homme caché derrière sa caméra qui observe "

Critiques_Cin_

Un film de Sasha Gervasi
avec Anthony Hopkins, Scarlett Johansson, Jessica Biel, Helen Mirren, Toni Collette

Genre : Biopic, Drame - Duree : 1H38 mn

MV5BODAwNDI5NjIwN15BMl5BanBnXkFtZTcwNjc4ODc2OA__Synopsis : Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager.
Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre.
Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : Psychose.

Aujourd'hui, avec le temps pourri qu'il faisait et surtout le froid polaire (et un tout petit peu de neige lol), j'ai décidé d'aller me réchauffer dans mon ciné. En plus il me reste quelques films que je veux à tout prix voir. Et Hitchcock en faisait partie.
Je me suis donc installée sans trop savoir à quoi m'attendre pour ce film. J'avais un peu de mal à imaginer à quoi le film pouvait ressembler. Et surtout j'avais très peur de ce que le rendu final allait bien pouvoir donner.
Ben au final, ce n'est pas si mauvais que ça, y a même quelques bons passages. Bon malheureusement, le film n'est pas à la hauteur du grand réalisateur et maître de suspens qu'était Hitchcock. Mais il fait passer un agréable moment.

249348_9da0173faec3323d6de1180a3dfc435b

J'ai été surprise que le réalisateur Sacha Gervasi, pour son premier film, il ose s'attaquer au mythe de Psychose et de son réalisateur. Mais c'est culotté. Et à part l'idée un peu bizarre d'Hitchcok parlant avec le serial killer ayant inspiré psychose, il s'en sort plutôt bien. La mise en scène est assez classique mais pas conformiste. Et le tout finalement est assez plaisant.
En ce qui concerne le cast, j'avais très peur surtout quand j'ai vu que Scarlett Johansson en faisait partie. Je dois avouer que pour une fois, Mlle Johansson ne m'a pas horripilée, je l'ai même trouvé assez douée pour reprendre le rôle de Janet Leight (star de psychose tuée dans la douche et maman de Jamie Lee Curtis). Jessica Biel qui joue Vera Miles ne m'a pas non plus déplue. Même si on le voit peu, je trouve que James D'Arcy s'en sort très bien en Anthony Perkins. J'ai par contre adoré le personnage de Peggy Robertson l'assistante personnelle d'Hitchcock et son interprète Tony Collette est vraiment parfaite !

249348_f4c1b3493b9991d65e1a6acdaa59aee2

Venons en aux deux personnages principaux. Anthony Hopkins et Helen Mirren dans les rôles respectif d'Alfred Hitchcock et Alma Reville sa femme.
Anthony Hopkins ne parait pas si à l'aise que ça dans ce rôle, est ce à cause de son maquillage ? Je ne sais pas, mais on dirait que ça le force à faire des grimaces un peu bizarres. Peut être que de vouloir trop y ressembler, il l'a plus caricaturé qu'autre chose. Dommage. Premièrement parce que du coup ça nuit un peu au film, mais surtout parce que c'est rare qu'Anthony Hopkins se casse la gueule comme ça sur un rôle.
Par contre Helen Mirren rafle la mise dans ce rôle. Elle bouffe littérallement Hopkins dans les scènes de face à face. Elle est éblouissante en Alma.
Ce que j'ai apprécié dans ce film, c'est justement la relation entre Hitchcock et sa femme, si beaucoup de critiques trouvent qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil, il faut penser aux néophytes, qui ne connaissent rien à la vie du Maître du suspens.
Et j'ai adoré voir se confirmer l'adage d'Aristote que derrière chaque grand homme, il y a une femme. Et apparement là c'est bel et bien le cas ! Même lui l'a reconnu quand on lui a enfin remis un prix pour l'ensemble de son oeuvre.
J'ai bien aimé (même si ça je le savais un peu) découvrir les cotés sombres, notamment envers ses actrices.
Après perso, je serai incapable de vous dire si le tournage de Psychose s'est réellement passé de la sorte, mais j'ai trouvé intéressant (même si pas assez de scène), de voir à quoi pouvait ressembler un tournage dans les années 60. D'ailleurs, la reconstitution est splendide.
Ce film a pour moi une vrai vertu, c'est qu'il me donne qu'une envie (ou pt être deux), celle de me plonger la tête la première dans mon magnifique coffret Hitchcock pour revoir tous ses films et même de me plonger dans une bonne biographie de ce réalisateur qui approche parfois le génie (d'ailleurs si vous avez un titre à me proposer en français par contre lol).

249348_4a3937c1fc093171fe46476e91d977dc

Le + pour Didy : Helen Mirren, La relation entre Hitchcock et Alma, le tournage de Psychose, la reconstitution des studios dans les années 60

8sur10

04t069xh

Photos : Comme au cinéma
Didy