SCREAM_4_poster

"Je n'ai pas besoin d'amis, j'ai besoin de fans !"

Critiques_Cin_

560_167815Synopsis : Dix ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sydney Prescott est parvenue à tourner la page, mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courte durée : Ghostface est de retour mais cette fois-ci, les règles vont changer.

Ah la trilogie Scream fait partie intégrante de mon adolescence, je me souviens bien d'avoir frissoné pour le 1 & le 2, moins pour le 3... Je ne suis pas fan des films qui font peur, les films d'horreur me font bien horreur. Mais avec Scream, c'est pas pareil, déjà le film fonctionne plus sur le sursautement que le dégout. Même si j'avoue que pour cet opus, ils se sont bien amusés sur le sang, car il n'en manque pas ! Y a d'ailleurs peut etre un peu trop de morts, car au final on sait qui est le nouveau Ghostface.
Le célèbre tueur au masque inspiré du fameux Cri de Munch, revient en forme dans ce 4ème volet. Wes Craven a eu l'intelligence de faire une scène d'ouverture d'une ingéniosité impressionnante. Cette entrée en cascade fonctionne à merveille. Je trouve également que les critiques des autres films d'horreur (ceux que je n'aime pas comme Saw et autre film de torture) et des films à suite sont les bienvenue.
Wes Craven se renouvelle également en ré-inventant les codes & règles des films d'horreur.

167815_eff5d92ef99370b602dc79d743a506a3Mais là où Scream 4 fait fort, c'est dans l'utilisation des NTIC, quel plaisir de voir Ghostface utiliser des tweets et autre Facebook... c'est une idée géniale, qui prouve que Wes Craven vit toujours avec son temps. L'humour est de la partie, certaines répliques deviendront cultes c'est sur... d'autres parcontre tombent à plat.
Mais ce film ne s'arrête pas au film d'horreur basique. Il fait aussi la critique de jeunes obsédés par la gloire rapide (apporté par le genre téléréalité). Une des répliques finales "Je n'ai pas besoin d'amis, mais de fan" est plus qu'explicite.
Un petit plus pour les fan de la saga, le film est bourré de clin d'oeil au premier Scream.
Niveau casting, on retrouve Sydney et sa frange nikel joué par une Neve Campbell qu'on ne voit plus au ciné. Une Courtney Cox assez marrante dans son rôle de Gayle Weathers, j'adore ce personnage. Et bien sur on retrouve également Dewey joué par David Arquette.

167815_b764a8af00a4cb71942f9a7436558e06Bien sur, Wes Craven a amené de la chair fraiche pour le Ghostface, Emma Roberts en cousine (qui je trouve ressemble énormément) de Sydney, on trouve aussi le frère à Macaulley Culkin, Rory Culkin dans le rôle du fan de Stab. Et bien sur l'ancienne "Heroes" Hayden Panettiere, qui j'avoue joue plutot bien. On a aussi des apparitions sympa comme le beau (et merveilleux) Adam Brody (Newport Beach), Kristen Bell (Véronica Mars), Aimee Teegarden (FNL)...
Malgré les craintes que pouvaient engendrer ce nouveau volet de Scream, Wes Craven s'en sort très bien, il nous offre un film extrêment bien huilé, même si la fin est un peu too much, avec une magnifique critique de la jeunesse Facebookienne. Et comme le disait Warhol "A l'avenir chacun aura son quart d'heure de célébrité mondiale", voilà une citation qui colle parfaitement à Scream 4 ! De plus, il paraitrait que ce Scream 4 est le début d'une nouvelle trilogie... à surveiller !

167815_14271908332a67fa0c0c8f4d39a6a1e1Le + pour Didy : La saga Scream, les acteurs, l'humour.

7sur10

04t069xh

Photos : Comme au cinéma
Didy