ceremonie_des_cesar_176_1013063101

08Hier soir s'est tenu la 37ème cérémonie des César. D'après les premiers chiffres, ce fut la cérémonie la plus suivie avec 18% de taux d'audience, le cinéma de l'année 2011 aura intéressé le public.
Comme chaque année, on ne peut pas dire que le "parterre" soit très vivant, je me demande même s'ils sont heureux d'être là ! Pourtant faut avouer qu'Antoine de Caunes était super en forme hier soir.
Déjà, il nous offre une entrée en matière à l'image des Américains, Antoine apparaît dans plusieurs films français dont Titeuf (j'ai bien aimé sa version animée) et pour finir se retrouve en train de danser avec Joey Starr sur la scène du Chatelet.
Il a animé la soirée à l'aide de quelques répliques tueuses comme celle avant l'hommage aux disparus : "un géant du cinéma nous a quittés : Megaupload ". Mais aussi en rendant un hommage non pas à la carrière de Kate Winslet mais à son combat contre la chirurgie esthétique en terminant son speech par un grand : "Don't fuck with mother nature". Même Sarko en prend pour son grade.
En plus, de l'animateur en forme, nous avons eu droit à quelques sketchs plutôt sympathiques. Certains m'ont même fait carrément rire.
J'ai adoré Julie Ferrier en dresseuse Belge (en plus seul hommage à Uggie^^). J'ai beaucoup aimé la remise du César de Laffite au meilleur français dans une américaine !!! (y en a pas mal mine de rien lol). Puis j'avoue que j'ai apprécié le culot de Kassovitz de venir au César après un tweet si sympathique sur le cinéma français. Puis notre Valérie National Lemercier, en direct de Bollywood ! toujours aussi hilarante.
Le seul dérapage (contrôlé ou non), est l'oeuvre de l'indomptable (j'ai beaucoup du mal avec cette femme) Mathilde Seigner, demandant à "Didier" alias Joey Starr de monter quand même sur la scène malgré la victoire d'un Michel Blanc que j'ai trouvé assez "bon joueur" en proposant une garde alterné de son César (ça c'est la classe). Va falloir que Mme Seigner apprenne la leçon.
Donc la soirée, fut assez sympathique. De Caunes reste pour ma part un des meilleurs maîtres de cérémonie des César (ce n'est pas pour rien que c'est sa 8ème fois !)

julie_ferrier_galleryphoto_paysage_std LESCESAR2012_preview_copie_3

Venons en au Palmarès, il y a eu deux surprises, une petite et une énorme :
La petite consistait à faire gagner deux actrices pour le césar du meilleur espoir féminin (Naidra Ayadi (Polisse) Clotilde Hesme (Angèle et Tony)), je ne savais pas qu'il pouvait y avoir des exaequo. Mais bon y a deux ans, Tahar Rahim avait bien eu le meilleur espoir et le meilleur acteur pour le même film (je trouve ça nul mais bon).
Puis la grosse surprise fut la victoire d'un Omar Sy plus que ravi, sur le très attendu Jean Dujardin. Alors oui, les américains vont peut être nous prendre pour des "abrutis", mais moi je préfère penser qu'ils vont encore voir le coté atypique du français. Ben oui, il aime se démarquer le français !
Alors après, c'est dur pour Dujardin, de ne pas avoir été reconnu dans son propre pays. Mais quel bonheur de voir Omar si content, sa phrase "J'ai fait genre j'men fou, mais en fait je suis comme un dingue !", restera sûrement dans les annales, car faut bien le dire, c'est cette spontanéité qu'on aime chez lui. Après j'entends déjà les diverses remarques, celles que l'acteur lui même voulait ignorer, avec cette victoire, il aura du mal, mais tant pis, c'était cool quand même !
C'est encore plus dur pour Dujardin, que Bérénice Bejo, elle qui avait été snobée dans les autres pays a décroché son César de la meilleure actrice laissant derrière elle une Marina Foïs et une Karine Viard pourtant très bonnes dans Polisse.
The Artist est quand même la grand vainqueur de la soirée, avec 3 des 4 César majeurs (Réalisateur, Meilleur film, Meilleur réalisateur et Meilleur actrice). Mais bien sur qui dit vainqueur dit perdant, et le plus grand perdant de la soirée reste La guerre est déclarée de Donzelli. Ce qui est assez surprenant quand on sait qu'au final c'était le film choisi pour représenter la France à l'oscar du meilleur film étranger (non retenu). Polisse n'est pas à la fête non plus avec seulement 2 César (Montage et Espoir féminin). Par contre, L'exercice de l'etat ne s'en sort pas mal avec 3 César (Meilleur second rôle Michel Blanc !, Meilleur son (en même temps, je voyais mal The Artist gagné celui ci mdr) et meilleur scénario original).
Voilà pour le palmarès en tout cas, même si Joey Starr et Dujardin doivent être très malheureux, j'éprouve moins de répulsion à ce palmarès qu'à la victoire l'an dernier de Sara Forestier !

cesar2012_350 6ffb4aab786fbf6a60de3beb005c59f24f48086a6d1b9

Ah une dernière chose, quel bonheur, l'hommage à la grande Annie Girardot qui nous avait quitté juste après la cérémonie de l'an dernier. Puis il faut avouer qu'elle nous avait offert l'un des plus beaux si ce n'est le plus beaux discours de remerciements en 1996

"Je ne sais pas si j'ai manqué au cinéma français, mais à moi le cinéma français a manqué... follement...éperduement...douloureusement. Votre témoignage, votre amour me font penser que peut être... je dis bien peut être. Je ne suis pas encore tout à fait morte !"

C'est sur cette magnifique déclaration que je déclare (comme Guillaume Canet) la 37ème cérémonie des César terminée !!!

04t069xh

Photos : Google
Didy