Critique_livre

"Mes jours s'en vont, C'est peut être Weesageechak qui me les prend. Mon arrière petite fille est morte : cela, du moins, je le sais. La petite Linda Cheechoo : les yeux noirs, comme ceux de ma Minnie. C'est leur histoire qu'il faut que je dise"

l_Résumé : Là-haut vers le nord de l'Ontario, des femmes et des hommes, indiens pour la plupart, vivent, aiment, rêvent et meurent. Joseph Boyden évoque avec sensibilité leurs histoires singulières au parfum de légende : une jeune fille tombe amoureuse d'un loup ; un gamin passionné de catch vole au secours de son héros ; un jeune homme prétend envers et contre tous être un ours... Ces nouvelles étonnantes, mélange fascinant d'émotion, de colère et de grâce, de violence et de poésie, dessinent, à la manière d'un roman choral, les pleins et les déliés d'une communauté humaine.

Mon avis : Un grand merci aux éditions Livre de Poche et à Blog O Book pour m'avoir fait découvrir cet auteur plein de talents. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre de ce livre à part bien sur ce que j'avais lu sur la 4ème de couverture. Mais c'est encore meilleur de s'attacher à un livre alors qu'on ne le pensais pas au début.
J'ai adoré pratiquement toutes les nouvelles, surtout celle de la fille amoureuse d'un loup ou encore les trois dernières sur la famille Cheechoo.
Joseph Boyden écrit à merveille la souffrance d'un peuple perdu, en mal de repères culturels lié à la bêtise des "Blancs" .
Ces nouvelles sont des mélanges de souffrance, de violence mais aussi de poésie, de force. Le tout saupoudré d'un peu de "légende" indienne, que j'affectionne au plus au point.
Grâce a une écriture contemporaine et un récit à la première personne, cet auteur arrive à nous toucher, à nous bouleverser avec ces histoires profondément humaines.
Malgré le fait que chaque nouvelle soit assez courte (en même temps c'est le but d'une nouvelle), on a le temps de s'attacher aux personnages, de bien rentrer dans chaque histoire.
Bref, c'est un très bon livre avec un dépaysement total et une poésie qui vous nouera plus d'une fois la gorge. Et si en plus vous aimez bien (comme moi) les histoires avec des Indiens, N'hésitez pas, ce livre est pour vous.

9

04t069xh

Photo : Couverture de Là haut vers le Nord de Joseph Boyden
Didy