Critique_livre

"Catherine Earnshaw, puisses-tu ne pas trouver le repos tant que je vivrai ! Tu dis que je t'ai tuée, hante-moi, alors ! Les victimes hantent leurs meurtriers, je crois. Je sais que des fantômes ont erré sur la terre. Sois toujours avec moi... prends n'importe quelle forme... rends-moi fou ! mais ne me laisse pas dans cet abîme où je ne puis te trouver. Oh ! Dieu ! c'est indicible ! je ne peux pas vivre sans ma vie ! je ne peux pas vivre sans mon âme !"

9782253004752Résumé : Mr Earnshaw a deux enfants : un fils, Hindley, et une fille, Catherine. Un jour, il ramène d’un voyage un enfant abandonné de six ans, Heathcliff, dont l’origine restera inconnue. Hindley entre rapidement en conflit avec Heathcliff et, à la mort de leur père, devient le maître de la maison. Heathcliff est traité plus durement que jamais. Mais Catherine et Heathcliff s’aiment tendrement et leurs sentiments enfantins deviennent plus profonds encore à l’adolescence. Ils s’échappent fréquemment dans la lande pour rêver à des jours meilleurs.
Hindley, le frère, se marie. Malheureusement, son épouse meurt peu de temps après la naissance de leur fils, Hareton. Hindley est fou de chagrin et devient plus aigri encore. Catherine se décide à épouser un riche héritier, Edgar Linton, persuadée que ce dernier acceptera Heathcliff comme un frère afin de le soustraire .

Mon avis : Sentiments partagés pour ce livre. Alors oui c'est un grand livre, mais ça, on ne m'a pas attendu pour le dire. Mais j'ai été un peu déçue, je m'attendais à quelques choses de plus, je ne sais pas, de plus passionné. Alors bien sur y a certains passages qui sont bel et bien à la hauteur de mes espérances. Mais dans l'ensemble, j'espérais autre chose.
Ceci dit, l'écriture, malgré son ancienneté, est parfaite. Ce roman se lit très bien. Les caractères des personnages sont très bien décrits et assez approfondis. Je suis passée par beaucoup de sentiments lors de ce roman. Comme par exemple, j'ai plus que haï Catherine, ou Heathcliff et j'ai pris en pitié ce pauvre Edgar, qui lui aussi aimé énormément Catherine. Mais par moment, je me suis surprise à comprendre Heathcliff (jamais Catherine par contre). Sa noirceur est si imposante qu'on a du mal à l'aimer comme personnage, mais on arrive à l'excuser et à comprendre ses motivations. C'est une belle saga sur plusieurs générations qu'on se régale quand même de suivre.
Les paysages de la Landes sont très bien décrits et donne envie d'en voir plus. Et ils conviennent plus que bien à la "sauvagerie" dont parfois fait preuve Heathcliff.
Ne vous méprenez pas, je suis très heureuse d'avoir lu ce livre, car c'est quand même un des chefs d'œuvre de la littérature anglaise du XIXe siècle. Et il reste agréable à lire, mais il est pour moi en deçà de tout ce que j'imaginais.

livre_ouvert8

04t069xh

Photo : Livre les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë
Didy