Critique_livre

De ce coté, on attendait une peine plus sévère, sans surcis, car dissimuler de l'argent à l'état est beaucoup grave que d'assassiner des bêtes. Il arrive même que des terroristes s'en tirent mieux qu'un fraudeur fiscal.
La moral de l'état est une assez curieuse chose.

292046107_LRésumé : Par un après midi d'hiver, une camionnette s'arrête dans la lande près d'Hanovre. Lorsqu'elle repart, Pumpi, le chien de Michael, un enfant de 9ans, et Mickey, la chatte de Wiga, huit ans, ont disparu. Horst Tendford, le père de Wiga comprend immédiatement : les ravisseurs d'animaux ont encore frappé. Avec Carola Holthusen, la mère de Michael, il se lance sur les traces des malfaiteurs, dans une enquête qui connaitra des rebondissements dramatiques.

 

Mon avis : Ce livre est agréable à lire, malgré la dureté du sujet. L'écriture est simple et très fluide. On rentre très vite dans le vif de sujet.
Mais ce sujet est très douloureux. Les images qui se bousculent dans votre tête tout au long du roman, sont atroces. Mais la question est toujours d'actualité. A t on le droit de se servir des animaux (êtres vivants) pour des experiences ? L'expérience animale est elle la seule solution ? Donc on est tous d'accord pour dire que c'est honteux de se servir de ces belles petites bêtes pour savoir si le rouge à lèvre de madame ne lui fera pas une allergie, ou encore son shampooing ou son fard. Mais en ce qui concerne la médecine ? Après avoir lu ce livre, je suis sure que dans les deux cas, je suis contre. Il doit bien avoir d'autres solutions ! D'ailleurs récemment Greys 'anatomy a aussi abordé le sujet. Ce qui est encore plus horrible, c'est de ressentir ce que peuvent endurer les enfants, et je me suis mise à leur place, je peux vous dire que je n'aurais pas supporté le quart.
La petite histoire d'amour en parallèle est bien venue, car elle baisse un peu la tension du livre.
A lire !!!

 

livre_ouvert8

04t069xh

Photo : Le sacrifice des innocents de Konsalik

Didy