Critique_livre

Je m'en souviens ! Dans ce documentaire [...] Quand un chien meurt, son âme est libérée pour courir jusqu'à ce qu'elle soit prête à renaître. Je m'en souviens.
Quand je renaîtrai homme je retrouverai Denny. Je trouverai Zoé. Je marcherai vers eux, je leur serrerai la main et je leur dirai que je m'appelle Enzo. Ils verront.

9782754008167L'Histoire : Au crépuscule de sa vie, Enzo, chien philosophe, revient sur son existence aux cotés de Denny, un pilote et homme d'exception qui lui a tout appris : vivre sa vie comme une course, ne jamais abandonner malgré les embûches. (MOLLAT)



cou_decoeur2Mon avis : Encore un livre superbe qui a pour thème principale un chien. La différence entre "L'art de courir sous la pluie" et "Marley et moi", c'est la façon dont est traité le texte. Dans "Marley et moi" c'est le maître qui parle, ici c'est le chien. Et c'est très original et bien vu. Ca vous permet de voir votre chien sous un angle différent. Ce livre est très bien écrit, on plonge tout entier dans cette fabuleuse aventure dans le cerveau d'Enzo. J'ai beaucoup aimé, j'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux (je sais c'est récurrent chez moi lol). Et je trouve ce chien philosophique particulièrement attachant et si juste.
L'histoire peut se décliner en deux passages importants, avec une belle fin (enfin presque). Franchement ce livre est à lire et je ne regrette pas du tout mon achat. Le titre est certes un peu bizarre, mais il prend tout son sens une fois le livre terminé.

Voilà ce que je voudrais. Jouer dans ces champs encore un instant. Rester moi quelques minutes de plus avant de devenir quelqu'un d'autre. Voilà ce que je voudrais...
Je me demande : ai-je gaspillé ma condition de chien? Ai-je privilégié mes désirs aux dépens de ma nature? Ai-je fait l'erreur d'anticiper mon avenir et de mépriser mon présent?
Peut être bien. Regret de mort embarrassant. Trop bête...

livre_ouvert10

04t069xh

Photo: Livre l'art de courir sous la pluie de Garth Stein
Didy